La Story de Florian Oger

Découvrez la Story de Florian Oger, auteur de Revenir édité chez les Editions du Carnet à Spirale
Partagez !
RSS
EMAIL
Facebook
Google+
https://editionsducarnetaspirale.com/story-de-florian-oger/
Pinterest
LinkedIn

Florian Oger, auteur de Revenir publié aux Éditions du Carnet à Spirale

Les Stories de la Spirale.

Que peut bien faire une maison d’édition pour vous faire découvrir ses formidables auteurs ?
Nous nous sommes creusés la cervelle un certain temps pour trouver un moyen original de le faire et nous avons fini par trouver : à la façon d’un écrivain justement !
Florian Oger  a accepté de jouer le jeu et de se découvrir sous un jour nouveau à travers sa STORY. Pas tout à fait son histoire et pourtant si proche, vous en saurez un peu plus sur son univers. Vous découvrirez comment il a rencontré les Éditions du Carnet à Spirale. Vous en saurez beaucoup et pourtant, il vous en restera tant à découvrir. Comptez sur nous pour vous y aider…

La Story de Florian Oger : épisode 1

Mais qu’était-il allé faire dans cette galère ?

Florian Oger ferma les yeux en se maudissant. En participant au comité de lecture de cette nouvelle maison d’édition, les Éditions du Carnet à Spirale, il souhaitait juste avoir un aperçu de ce que les autres écrivaient, de l’envers du décor en quelque sorte. Mais qu’est-ce qu’il lui avait pris d’aller dire à Marie-Cécile Fourès, l’une des directrices de collection, au détour d’un échange de messages que lui aussi écrivait. Et qu’il avait un texte sous la main.

Sous la main, vite dit, il restait tout de même un quart de l’histoire à écrire. L’appel à texte de la Spirale prendrait fin dans moins de trois semaines. Il avait reçu l’autorisation de l’envoyer en PDF, mais il n’avait que jusqu’au 1er novembre minuit. Il soupira. Allez, il aurait toutes les vacances de la Toussaint pour s’y mettre et arriver au bout de cette histoire inachevée d’Alphonsine qui lui rappelait tant sa grand-mère. C’était peut-être pour cela qu’il ne l’avait pas finie… Tant qu’il n’avait pas écrit le mot fin, cette conversation improbable avec son aïeule partie trop tôt restait ouverte.

Le samedi suivant, Florian Oger entreprit de reprendre contact avec son livre. Il fut ému par ses propres mots, comme si ce n’était pas les siens. Et plus il tournait les pages de son tapuscrit, plus le reste de la vie d’Alphonsine demandait à éclairer cette histoire d’espoir, et de vie, tout simplement.

La Story de Florian Oger : épisode 2

 

Il en était resté à « Les fantômes du passé sont toujours plus envahissants que les anges du présent et de l’avenir. Si nous les écoutons un peu trop, si nous cédons à leurs appels, ils nous dévorent de l’intérieur et nous emplissent d’une tristesse infinie. Comment leur échapper ? ».
Ses doigts tapèrent comme de leur propre initiative la phrase sur laquelle pouvait rebondir une suite : « Heureusement pour moi, les événements traumatisants des camps m’avaient tant approchée de la mort que je n’avais plus qu’un seul désir : survivre, revivre, vivre. »

L’impatience de ses élèves pendant la dernière semaine avant les vacances n’avait rien été comparée à la sienne. Il avait quitté Alphonsine à regret le dimanche soir précédent, mais elle l’avait habité toute la semaine. Avec un sourire, il fit démarrer sa voiture et réalisa qu’il avait toujours été un conteur. Déjà tout petit, il écrivait des fanfictions d’Harry Potter et de Tolkien qu’il lisait à sa famille ravie et fière de lui tout à la fois. Il était un faiseur de petites histoires qui racontait maintenant la grande à des élèves.

L’an dernier, il avait franchi le pas en écrivant avec un ami de fac un livre pour enfant qui avait tout de suite trouvé un éditeur.  Cela lui avait donné envie de plus, de joindre les deux : une histoire dans l’Histoire. La deuxième guerre mondiale et les horreurs de la Shoah, qui dès le CM2 l’avaient marqué au fer rouge – au point d’en faire un sujet de recherche pour son Master d’Histoire – s’étaient imposées comme sujet de son premier roman adulte. Puis Alphonsine était venue toquer à la porte de son esprit. Mais à 25 ans, saurait-il parler d’une vieille femme aux portes de l’oubli, lui qui faisait en sorte que justement, rien ne soit oublié en l’enseignant ?

Les mots étaient venus, l’émotion avec. Elle ne le quitta pas jusqu’au soir du 31 octobre 2016, quand il cliqua sur « Envoyer », quelques minutes à peine avant la fin officielle de l’appel à textes des Éditions du Carnet à Spirale.

La Story de Florian Oger : épisode 3

 

Florian retourna à l’école transmettre le passé pour mieux préparer l’avenir. L’avenir. Chaque fois qu’il reprenait sa voiture après sa journée de travail, Florian se demandait quel serait, justement, l’avenir d’Alphonsine. Ce soir, comme les autres, il ressentait cette légère anxiété. Il sursauta quand le téléphone sonna. Tant bien que mal, il l’extirpa de sa poche arrière et contre toute prudence, regarda qui le tirait de ses réflexions.

Numéro inconnu de lui. Un coup au cœur. Répondre ou pas ? Il se décida enfin mais dans sa hâte, le téléphone lui échappa et alla se cacher sous le siège alors que la sonnerie tentatrice continuait à l’appeler. Il essaya tant bien que mal de l’attraper mais ne réussit qu’à le pousser davantage hors de sa portée. Un coup d’œil vers le haut et il se vit foncer sur la voiture de devant qui venait de s’arrêter à un feu rouge.

— Merde ! cria-t-il en se redressant et pilant de toutes ses forces.

À deux centimètres près, il la percutait. La conductrice le fusilla du regard et fit de grands gestes pour indiquer ce qu’elle pensait de sa façon de conduire. Florian fit une grimace contrite et exprima ses excuses d’un mouvement de la main. Elle partit dans un vrombissement au feu vert, le laissant pantelant mais toujours obsédé par son téléphone maintenant silencieux. Le conducteur derrière lui klaxonna pour lui dire de bouger. Florian rentra la tête dans ses épaules et chercha du regard une place pour se garer, se calmer… Et écouter le message que venait de lui signaler un bip.

Cinq minutes plus tard, il avait la réponse à sa question lancinante de ces derniers jours : l’avenir d’Alphonsine se jouerait avec les Éditions du Carnet à Spirale.

Story imaginée et écrite par Muriel Roger (MU) avec l’aimable complicité de Florian Oger

 

Pour être averti(e) de la date de parution de Revenir de Florian Oger, inscivez-vous sur la liste* :

Découvrez Revenir, le roman de Florian Oger édité aux Éditions du Carnet à Spirale

En savoir plus sur Florian Oger et son roman Revenir 

Cinq auteurs pas comme les autres, cinq Stories à suivre :

 

*Cette liste ne sera utilisée que pour vous avertir de la disponibilité du livre sous format broché et/ou e-book.